Qui sommes-nous ?

  • Portes de l’Essonne Environnement est un média numérique associatif et collaboratif d’informations territoriales et environnementales (ISSN 2495-1161, Dépôt légal du numérique, BNF). Créé en 2014, il est mis en ligne sur le site http://portes-essonne-environnement.fr .

Il est conçu selon les principes de l’intelligence informationnelle en capacité à se diriger vers une intelligence territoriale opérationnelle.

Il s’intéresse plus particulièrement aux communes de l’Essonne et de l’ancienne communauté d’agglomération Les Portes de l’Essonne (CALPE). Depuis le 1er janvier 2016, il couvre également les supra-collectivités territoriales que sont l’établissement public territorial (EPT) n° 12, dénommé Grand-Orly Seine Bièvre (GOSB), et la Métropole du Grand Paris (MGP).

Il met en ligne des articles qui peuvent constituer des ressources éducatives en rapport avec les programmes d’enseignement, notamment des collèges et des lycées : histoire, géographie, enseignement moral et civique, étude de gestion (mise en place des politiques de développement durable dans les entreprises, etc…).

Au 1er janvier 2018, il totalise 400 articles en ligne, 1 500 photos et documents (jpg et pdf), et compte 200 000 pages lues depuis sa création.

Il est supporté par une structure associative, Porte de l’Essonne Environnement (PEE).

Voir l’article : « Intelligence territoriale »  http://portes-essonne-environnement.fr/lintelligence-territoriale/

  • Portes de l’Essonne Environnement (PEE) est une association déclarée en sous-préfecture de Palaiseau (W913005471) le 10 janvier 2014. Elle a pour objet la défense et la protection de l’environnement, du cadre et de la qualité de vie des habitants dans le département de l’Essonne, et dans les territoires qui lui sont associés. Elle contribue à l’intelligence territoriale participative dans le périmètre de ses études et de ses actions.

Voir l’article : « Dans un monde globalisé, l’espoir d’un monde meilleur doit demeurer » http://portes-essonne-environnement.fr/voeux-2018-dans-un-monde-globalise-lespoir-dun-monde-meilleur-doit-demeurer-markus-s-schulz/


L’Association

Portes de l’Essonne Environnement (PEE) est une association déclarée en sous-préfecture de Palaiseau (W913005471) le 10 janvier 2014. Elle a pour objet la défense et la protection de l’environnement, du cadre et de la qualité de vie des habitants dans le département de l’Essonne, et dans les territoires qui lui sont associés. Elle contribue à l’intelligence territoriale participative dans le périmètre de ses actions.

Statutairement, l’association PEE agit notamment sur les secteurs :

  1. de la communauté d’agglomération Les Portes de l’Essonne (CALPE) composée des communes d’Athis-Mons, de Juvisy-sur-Orge, de Morangis, de Paray-Vieille-Poste, de Savigny-sur-Orge et, à compter du 1er janvier 2016, de Viry-Châtillon, intégrées au Territoire n° 12 de la Métropole du Grand Paris,
  2. des agglomérations et des communautés d’agglomération limitrophes à la CALPE,
  3. du périmètre du Grand Orly, intégré également au Territoire n° 12 de la Métropole du Grand Paris,
  4. du Sud-Francilien et de la Métropole du Grand Paris, donc a fortiori de l’établissement public territorial n° 12 dénommé Grand-Orly Seine Bièvre.

PEE logo Pi couleur 2


LES ACTIVITÉS DE PEE

Pour mener ses activités, l’association a recours à tous moyens nécessaires à l’accomplissement de son objet.

Les activités de l’association portent notamment sur :

  • l’intelligence territoriale,
  • la surveillance et l’amélioration des politiques publiques d’urbanisme, d’aménagement des territoires, de développement des transports aériens, des transports en commun et des circulations douces,
  • la surveillance d’une transparence des politiques publiques mises en œuvre par les collectivités locales dans le respect de l’environnement, des principes du développement durable et des administrés,
  • la lutte contre les pollutions et les nuisances de tout ordre, dont les nuisances liées aux transports, aux modes de vie et d’industrialisation,
  • le maintien et l’amélioration du cadre et de la qualité de vie,
  • la protection, la conservation, la restauration, la promotion de l’environnement, de la nature, des fonctionnalités des écosystèmes, de la biodiversité, des espaces agricoles et sites naturels, des ressources, des habitats naturels, des paysages, des cours d’eau,
  • la protection, la conservation, la restauration, la promotion du patrimoine historique bâti et non bâti, des monuments, du patrimoine vernaculaire, la défense du patrimoine matériel et immatériel,
  • la surveillance de la tranquillité, de la salubrité, de l’hygiène, de la santé et de la sécurité des résidents dans la zone géographique d’activité de l’association, notamment en matière de risques technologiques (antennes relais, nucléaire, chimie…),
  • la surveillance des intérêts de l’association.

L’association agit tant en zone urbaine et/ ou agglomérée que rurale.


LES RÉDACTEURS DU SITE INTERNET

Le vecteur de communication de l’association PEE est un média numérique associatif d’informations environnementales (le présent site Internet www.portes-essonnes-environnement.fr). L’intelligence territoriale revêt une approche de l’évolution durable des espaces tenant compte des dimensions informationnelles développées grâce aux nouvelles technologies de l’information, donc le numérique. Le site Internet de PEE est le centre névralgique de l’association. Internet est un support de communication bien plus vaste que le papier. Ce média, alimenté par des articles individuels ou collectifs, est conçu comme une intelligence informationnelle en capacité à se diriger vers une intelligence opérationnelle : collecte des données, pratiques de terrain, mutualisation des informations, analyses, dynamiques des savoirs et des expériences, dynamique des innovations, décisions/réponses, actions…

L’association PEE a choisi une gouvernance collégiale numérique. Chacun apporte une pierre à l’édifice, de visu, par courriel, par visioconférence : les adhérents sont tous conviés aux opérations rédactionnelles du site Internet.

Au 1er janvier 2016, le média numérique comporte sept rédacteurs réguliers formant la rédaction « PEE », actifs ou retraités, résidant dans la MGP : Jean-Marie CORBIN, Paul-André BEAUJEAN, Marie LAPEIGNE, Bernard MÉRIGOT, Sylvie MONNIOTTE-MÉRIGOT, Séraphine, Philippe TRENTY.

PEE, le 4 février 2014. Modifié le 18 février 2016, le 26 septembre 2016.