Archives de catégorie : Viry-Châtillon

GOSB. L’établissement public territorial n° 12 se réunit en séance publique le 27 juin 2017

Le prochain conseil territorial de Grand Orly Seine Bièvre (GOSB, 24 communes, 686 416 habitants) se réunit en séance publique le mardi 27 juin 2017, à 19 heures, à Vitry-sur-Seine. (1) : 85 questions figurent à l’ordre du jour.

GOSB, « Avis de convocation du conseil territorial. Mardi 27 juin 2017 à 19h00 », Ordre du jour, pp 1-2/4.

GOSB, « Avis de convocation du conseil territorial. Mardi 27 juin 2017 à 19h00 », Ordre du jour, pp 3-4/4.

RÉFÉRENCE
1. GOSB, « Avis de convocation du conseil territorial. Mardi 27 juin 2017 à 19h00 », Ordre du jour, 4 p.

© Paul-André BEAUJEAN, 25 juin 2017, 15 h 30.

ISSN 2495-1161. Dépôt légal du numérique, BNF 2017.

Aéroport d’Orly. Retour sur la réunion publique de Viry-Châtillon sur les nuisances

« Nous sommes conscients des gênes que nous causons. » a déclaré Franck MEREYDE, directeur de l’aéroport d’Orly, en évoquant les travaux sur les pistes durant les mois de juillet et d’août 2016 et qui se renouvelleront cette année, lors de la réunion publique de ce 12 mai 2017 à Viry-Châtillon.

Les nuisances subies dans leur vie quotidienne par les habitants ont deux réalités : celle de faits objectifs, avec leurs causes, et celle du discours, des paroles prononcées, des phrases écrites, qu’il s’agisse de plaintes de riverains et d’usagers, ou de reconnaissances, de dénégations et de justifications avancées par les autorités.

Mais comprenons-nous réellement ce qui se joue dans les réunions publiques portant sur des problèmes locaux ?

Jean-Marie VILAIN, maire de Viry-Châtillon, et Frank MEREYDE, directeur de l’aéroport Paris-Orly, lors de la réunion publique sur les travaux estivaux 2017 qui s’est tenue le vendredi 12 mai 2017 au Gymnase du Bellay à Viry-Châtillon. © Photographie CAD/BM pour PEE.


De l’importance de l’explicite et de l’implicite

Lors d’une réunion publique, il y a des choses explicites et des choses implicites. Pour une raison simple : un face-à-face entre élus et électeurs, administrés et administrateurs, usagers et prestataires, clients et fournisseurs… est toujours traversé par des lignes de force de natures inégales, qui pré-déterminent leur issue. Le rôle de chacun est en quelque sorte auto-défini.

  • D’abord, les conditions matérielles et techniques d’organisation : le choix de la salle, la disposition des chaises, la présence d’une table faisant face à l’auditoire, l’écran sur lequel est projeté un inévitable PowerPoint (diaporama), les micros…
  • Ensuite, l’auditoire composé ici d’une cinquantaine de personnes de Viry-Châtillon, de Savigny-sur-Orge, de Vilemoisson-sur-Orge, et d’autres communes, réparties sur trois cent chaises. Et puis les élus présents (Robin REDA,  maire de Juvisy-sur-Orge), deux conseillers municipaux (Bernard BLANCHAUD et Pierre GUYARD de Savigny-sur-Orge).  Et enfin les élus absents (Éric MEHLHORN, maire de Savigny-sur-Orge, Christine RODIER, maire d’Athis-Mons…). Homogénéité et hétérogénéité des auditoires et des acteurs.
  • Enfin, le tour de la parole. Trois parties : Jean-Marie VILAIN, maire de Viry-Châtillon qui introduit, Frank MEREYDE qui fait l’exposé, et enfin le public qui pose des questions.

Retour de chantier

Au cours de la réunion une vidéo « Rénover la piste 4 de l’Aéroport d’Orly en cinq semaines ! » portant sur les travaux de l’été 2016 a été projetée. Elle est en ligne sur le site Internet YouTube. (1)

Capture d’écran du site Internet Youtube effectuée le 15 mai 2017 : vidéo « Rénover la piste 4 de l’aéroport de Paris-Orly en 5 semaines ! », mis en ligne le 8 novembre 2016 (durée 4:54) : https://www.youtube.com/watch?v=VxidePQMS8g .


L’after

Et puis, il existe un après de la réunion par les articles qui en rendent compte. On notera à la fois le décalage et l’accentuation de sens apporté par les deux titres différents du même article du Parisien. (2) D’abord celui de la version numérique (les habitants interpellent), puis celle de la version papier (les habitants ne veulent pas). Ils offrent deux formulations décalées. On notera qu’aucune association n’est intervenue en tant que telle lors de la réunion. (3)

Frank MEREYDE, directeur de l’aéroport Paris-Orly, et Jean Marie VILAIN. Réunion publique sur les travaux estivaux 2017 qui s’est tenue le vendredi 12 mai 2017 au Gymnase du Bellay à Viry-Châtillon. © Photographie BM/CAD pour PEE.


RÉFÉRENCES
1. « Rénover la piste 4 de l’Aéroport d’Orly en cinq semaines ! », Video de 4 minutes 55, 8 novembre 2016,
https://www.youtube.com/watch?v=VxidePQMS8g.
2. COSSON Nolwenn, « Nuisances aériennes : les habitants de Viry-Châtillon interpellent le patron d’Orly », www.leparisien.fr, 12 mai 2017 :
http://www.leparisien.fr/viry-chatillon-91170/nuisances-aeriennes-les-habitants-de-viry-interpellent-le-patron-d-orly-12-05-2017-6944067.php.
COSSON Nolwenn, « Les habitants ne veulent pas d’un nouvel été sous les avions », Le Parisien Essonne, 13 mai 2017, p. I (pdf) : LPE ORLY COSSON 13 mai 2017.
3. VAGNEUX Olivier, « À la réunion d’information du 12 mai  sur les travaux d’ADP en 2017 et 2019 (Viry-Châtillon) », Le Savinien libéré, 13 mai 2017 : https://oliviervagneux.wordpress.com/2017/05/13/a-la-reunion-dinformation-du-12-mai-sur-les-travaux-dadp-en-2017-et-2019-viry-chatillon/.

© Bernard MÉRIGOT, 15 mai 2017, 23 heures.

ISSN 2495-1161. Dépôt légal du numérique, BNF 2017.

 

Aéroport d’Orly. L’affiche de la réunion publique à Viry-Châtillon sur les « Travaux estivaux » de la piste 4

Le groupe Aéroports de Paris (Maison de l’environnement et du développement durable de Paris-Orly) organise une réunion sur les « travaux estivaux » sur la piste 4 de l’aéroport Paris-Orly, sur les reports du trafic aérien sur les autres pistes y compris la piste 2 dite de secours, a fortiori sur les nuisances et les pollutions générées durant cinq semaines, soit du 25 juillet au 31 août 2017. Elle se tiendra le vendredi 12 mai 2017 à 19 h 30 au Gymnase Du Bellay, 27 rue Du Bellay, 91170 Viry-Châtillon. (1)

« Réunion publique Travaux estivaux aéroport Paris-Orly présentés par le groupe Aéroports de Paris (ADP) », vendredi 12 mai 2017 à 19 h 30, Gymnase Du Bellay, 27 rue Du Bellay, 91 Viry-Châtillon. Tract format 21 x 14,8 cm. Fonds Portes de l’Essonne Environnement, 2017.

RÉFÉRENCE
1. Groupe ADP, Ville de Viry-Châtillon, « Réunion publique Travaux estivaux aéroport Paris-Orly présentés par le groupe Aéroports de Paris (ADP) », vendredi 12 mai 2017 à 19 h 30, Gymnase Du Bellay, 27 rue Du Bellay, 91 Viry-Châtillon. Tract format 21 x 14,8 cm. Fonds Portes de l’Essonne Environnement, 2017.

© Paul-André BEAUJEAN, 5 mai 2017, 15 heures.

ISSN 2495-1161. Dépôt légal du numérique, BNF 2017


ARTICLE EN LIGNE SUR CE NOUVEAU DOSSIER « NUISANCES AÉRIENNES – TRAVAUX ORLY »
MÉRIGOT Bernard, « Aéroport d’Orly. Réunion d’ADP sur les travaux 2017 à Viry-Châtillon le 12 mai », www.portes-essonne-environnement.fr, 4 mai 2017 : http://portes-essonne-environnement.fr/aeroport-dorly-reunion-dadp-sur-les-travaux-2017-a-viry-chatillon-le-12-mai/.

Aéroport d’Orly. Réunion d’ADP sur les travaux 2017 à Viry-Châtillon le 12 mai

De nouvelles nuisances aériennes sont annoncées entre le 25 juillet et le 31 août 2017. On se souvient que, pour les habitants des communes situées au sud de l’aéroport d’Orly, juillet et août 2016 avaient été marqués par des survols continus inhabituels en raison des changements de trajectoires des avions lors de la fermeture pour travaux de la piste n° 4.

Avion atterrissant à l’aéroport d’Orly survolant un pavillon à Savigny-sur-Orge le 17 juillet 2016 à 17 h 11. © Photographie BM/CAD pour PEE.


Réunion publique sur les travaux 2017

Suite aux vives réactions des riverains – et notamment du maire de Viry-Châtillon – durant l’été 2016, une réunion publique est organisée par Paris-Aéroport (ex-ADP, Aéroports de Paris) le 12 mai 2017. (1)

Une réunion publique, quelles que soient les espaces de liberté et de démocratie qu’elle ouvre, constitue un dispositif contraint dans lequel la liberté et la démocratie sont toujours limitées. Le sociologue Pierre BOURDIEU l’a démontré en son temps.


Des décisions déjà prises ou un cadre de concertation ?

Dans le cas présent, la réunion comporte des préalables. Le premier – et il est d’importance – est de connaître ses règles du jeu.

  • S’agit-il d’une réunion au cours de laquelle les autorités (Paris Aéroport – ADP et la Direction générale de l’aviation civile – DGAC) viennent simplement présenter des informations dans une relation « up/down », c’est-à-dire, descendant du haut vers le bas ? Dans ce cas, il s’agit de prendre acte de décisions déjà prises et justifiées par le caractère inéluctable des travaux.
  • Ou bien s’agit-il d’une relation « down/up », c’est-à-dire, remontant du bas vers le haut ? Dans ce cas, il s’agit d’un cadre de concertation qui permet d’analyser les préalables, examiner les scénarios, et arrêter des modalités.

Alors, menu unique ou repas à la carte ? 

C’est comme ça et rien ne peut y faire ? Ou bien est-il possible de faire autrement ? La seule question qui se pose est de savoir s’il existe un espace pour « une capacité d’agir citoyen » ou bien s’il n’en existe-il pas ? Cela change tout.

Il est évident qu’une communication institutionnelle de Paris-Aéroport (ADP), fondée sur un discours d’autorité, consistant à informer les populations sur ce qui se passera, en le justifiant par des arguments techniques du genre « c’est comme ça, parce que », dans le seul but de faire passer des décisions déjà prises sans qu’elles provoquent des réactions trop vives, ne correspond pas aux attentes citoyennes.


RÉFÉRENCE
1. Réunion publique sur les travaux de l’aéroport d’Orly du 25 juillet au 31 août 2017, organisée par la mairie de Viry-Châtillon et Paris-Aéroport (ADP – Aéroports de Paris) : vendredi 12 mai 2017, 19 h 30, Gymnase du Bellay, 23 avenue du Bellay, 91170 Viry-Châtillon.
Information publiée dans l’article de Nolwen COSSON, « L’été se passera encore sous les avions d’Orly », Le Parisien Essonne-matin, 29 avril 2017, p. IV.

NOTES DE LA RÉDACTION
1. Cet article sur les nuisances 2017 liées aux travaux à l’aéroport d’Orly est le premier d’une longue liste d’écrits. La rédaction de PEE vous tiendra informés au cours d’une chronique régulière sur le sujet. Un prochain article concernera notamment les éléments du dossier de rénovation des pistes présentés le 25 avril 2017 par ADP aux maires des communes riveraines/survolées et à un nombre restreint d’associations triées sur le volet. Mais par qui ? ADP ? Les élus des collectivités territoriales ? Un cercle associatif fermé n’ayant pas fait d’information au préalable sur la tenue de cette réunion comme si lui seul pouvait être légitime ? Rappelons à ces personnes que les nuisances créées par Orly relèvent de la santé publique, donc de tous les citoyens quelles que soient leurs opinions et leurs activités. En conséquence, nous ne pouvons que louer l’initiative du maire de Viry-Châtillon.
2. Territoires et démocratie numérique locale (TDNL, regroupant les associations de médias numériques MALA, CAD, PEE) est désormais membre de la liste des contacts presse d’ADP au titre des dossiers relevant de la responsabilité sociétale des entreprises (social, environnement, travaux, etc.).

© Bernard MÉRIGOT pour PEE, 4 mai 2017, 10 h 30.

ISSN 2495-1161. Dépôt légal du numérique, BNF 2017

GOSB. Les ambitieux projets de développement territorial de Grand Orly Seine Bièvre

« Être un territoire ambitieux au service du développement », c’est par ce propos que Michel LEPRÊTRE, président de Grand Orly Seine Bièvre (EPT 12), a ouvert les Premières Rencontres des acteurs économiques qui se sont déroulées au Centre de conférences de l’aéroport d’Orly Sud. Devant l’ensemble des représentants des entreprises, qui interviennent dans l’économie de ce territoire comprenant 24 communes, il a présenté l’organisation du développement de l’établissement public territorial (EPT) qu’il préside depuis sa création dans le cadre de la Métropole du Grand Paris, soit le 1er janvier 2016.

Michel LEPRÊTRE, président de l’établissement public territorial Grand Orly Seine Bièvre, lors des Premières rencontres des acteurs économiques, le 2 février 2017 au Centre de conférences de l’aéroport d’Orly Sud. © Photographie BM/CAD pour PEE, 2017.


Une culture communale de projets locaux

«Les projets d’aménagement offrant plus de 10 000 m2 de programmation économique» sont au nombre de 25. Ils concernent 14 communes sur les 24 de l’EPT, soit plus d’une sur deux. La carte figurant ci-dessous les présentent. Elle doit être interprétée et complétée par une seconde carte représentant les zones d’activité économique existantes. On constate alors une accentuation de l’inégalité territoriale : les territoires historiquement porteurs de projets dans le cadre des anciennes intercommunalités dissoutes (Communauté d’agglomération Seine-Amont, Communauté d’agglomération Val de Bièvre, Communauté d’agglomération Les Portes de l’Essonne), bénéficiant d’une culture communale de projets locaux., associée à une expérience acquise (par les élus, les fonctionnaires territoriaux, les entreprises et les artisans, les associations…), c’est-à-dire une habitude de porter son regard au loin et un «savoir travailler ensemble» les amenant tout naturellement à entreprendre de nouveaux projets. (1)

«Projets d’aménagement offrant plus de 10 000 m2 de programmation économique», Grand Orly Seine Bièvre, Territoire productif innovant, Le territoire de la Métropole au formidable potentiel de développement, Établissement public territorial Grand Orly Seine Bièvre, Direction du développement, Pôle Promotion et observation, 2017, p. 2.

 

« Grand Orly Seine Bièvre. Les 25 projets d’aménagement offrant plus de 10 000 m2 de programmation économique », Établissement public territorial Grand Orly Seine Bièvre, Direction du développement, Pôle Promotion et observation, 2017, p. 3.

En ce qui concerne les cinq anciennes communes de l’agglomération Les Portes de l’Essonne (CALPE), dissoute le 31 décembre 2015, on est amené à faire le bilan suivant :

  • Athis-Mons : aucun projet
  • Juvisy-sur-Orge : aucun projet
  • Morangis : ZAE de 85 000 m2
  • Paray-Vieille-Poste : Écocampus Orlytech de 100 000 m2
  • Savigny-sur-Orge : aucun projet
  • Viry-Châtillon : aucun projet

Il est à prévoir que les deux communes qui, dans les années à venir, créeront des emplois et bénéficieront d’un dynamisme économique  seront :

  • Morangis
  • Paray-Vieille-Poste

Un programme de développement structuré

« Grand Orly Seine Bièvre, Territoire productif innovant, Le territoire de la Métropole au formidable potentiel de développement », Établissement public territorial Grand Orly Seine Bièvre, Direction du développement, Pôle Promotion et observation, 2017, p. 6.


La nouvelle image de Grand Orly Seine Bièvre

C’est à l’occasion de cette importante manifestation publique que le président Michel LEPRÊTRE a présenté le nouveau logo de l’établissement public territorial.

Mug portant le logo de l’Établissement public territorial Grand Orly Seine Bièvre remis aux participants des Premières Rencontres des acteurs économiques du territoire, le 2 février 2017, Centre de conférences de l’aéroport d’Orly Sud. © Photographie BM/CAD pour PEE, 2017.

RÉFÉRENCE

1. L’Établissement public territorial Grand Orly Seine Bièvre a été créé le 1er janvier 2016 sous le nom d’Établissement public territorial n° 12 (EPT 12). Il fait partie de la Métropole du Grand Paris (MGP) composée de 12 établissements publics territoriaux. Il rassemble :

  • la Communauté d’agglomération Seine-Amont (3 communes),
  • la Communauté d’agglomération Val de Bièvre (7 communes),
  • la Communauté d’agglomération Les Portes de l’Essonne (5 communes),
  • ainsi que huit communes isolées. Il compte 24 communes : Ablon, Arcueil, Athis-Mons, Cachan, Chevilly-Larue, Choisy, Fresnes, Gentilly, Ivry, Juvisy-sur-Orge, Le Kremlin-Bicêtre, L’Haÿ-les-Roses, Morangis, Orly, Paray-Vieille-Poste, Rungis, Savigny-sur-Orge, Thiais, Valenton, Villejuif, Villeneuve-le-Roi, Villeneuve-Saint-Georges, Viry-Châtillon, Vitry-sur-Seine. Au 1er janvier 2017, il totalise 686 407 habitants.

© Bernard MÉRIGOT, Sylvie MONNIOTTE-MÉRIGOT, 3 février 2017, 11 h 30.

ISSN 2495-1161. Dépôt légal du numérique, BNF 2017