Le déraillement de Brétigny-sur-Orge

Le 12 juillet 2013, un message d’alerte émanant du site transillien.com arrive dans toutes les boîtes mails des abonnés : déraillement d’un train à Brétigny-sur-Orge, circulations interrompues. Au fur et à mesure des heures, les mauvaises nouvelles s’accumulent. Le bilan est finalement de 7 morts, dont au moins 4 usagers du RER-C, et hélas aussi de nombreux blessés.

aiguillage (c) C-en-ligne SNCF

Petit retour en arrière sur ce début d’année 2013 de l’actualité RER-C :

  • Intempéries neigeuses au mois de mars.
  • Renouvellement de la voie à Choisy-le-Roi.
  • Défaillance d’un autre aiguillage, le 27 mai 2013, à proximité du lieu de l’accident (voir document joint).
  • Plus, les habituelles suppressions des trains PAUL et BALI, et au moins une journée de grève le 13 mai 2013.

Dès les premières heures du déraillement, l’agent de conduite a été mis hors de cause, ainsi que les personnels d’exploitation d’infrastructure (régulation, aiguilleurs). L’erreur humaine était rapidement écartée. Les commentaires sur un site spécialisé sur les questions ferroviaires fusent, car la présence d’une éclisse dans le coeur d’un aiguillage intrigue.

http://www.cheminots.net/forum/topic/36383-deraillement-dun-train-intercites-a-bretigny-sur-orge/

Une éclisse est une pièce métallique montée par paire et destinée à assembler deux coupons de rail dans le sens de la longueur (voir photo).

eclisse

En attendant la publication des rapports d’enquête, dont la parution peut aller à plus d’un an après l’accident, on ne peut émettre que des hypothèses.

Sur la photo publiée par le service de communication de la SNCF, la présence d’oxydation sur un des quatre points de fixation semble confirmer l’absence d’un boulon depuis une certaine durée qui pourrait être antérieure à la dernière inspection du 4 juillet 2013 annoncée par la SNCF. Sur cette même photo, on peut également constater qu’il manque deux tirefonds dont l’absence n’a rien à voir avec l’accident.

img_presse_bretigny_accident_photo_eclisse_concernee__4_14-07-2013_commente

Sur une photo non-officielle, on peut voir qu’un des coupons de rail a été endommagé par les passages de plusieurs trains.

post-6220-0-38447700-1373825058_thumb

Enfin, comme l’atteste un boulon trouvé par l’auteur de cet article en 2003 sur une voie en cours de désaffection dans le sud-ouest, un boulon d’éclisse, ça peut se rompre.

boulon_d_eclisse_brise

Les équipements d’aiguillages de Brétigny-sur-Orge datent de 1984. Ils devraient être remplacés à partir de 2016 lors de la modernisation de cette zone. Rappelons que la décision de la modernisation de la zone de Brétigny-sur-Orge était liée à l’adoption du Schéma Directeur de la ligne C dans sa totalité. La publication du Schéma Directeur a été retardée car celui-ci incluait également la mise en place d’arrêts supplémentaires en petite couronne. Il avait fait l’objet d’une controverse justifiée de la part des usagers du Val d’Orge.

Faute d’investissements suffisants, depuis bien longtemps, la SNCF et RFF (le gestionnaire des voies) ont sacrifié le confort et la régularité pour préserver la sécurité. On s’aperçoit désormais que celle-ci est peut-être plus précaire que l’on pourrait le penser.

(http://www.rff.fr/fr/gestion-page-d-accueil/actualites/modernisation-du-reseau-l-audit)

Le rapport de 2005, l’EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne) avait dressé un bilan alarmant de l’état du réseau. Elle a dénoncé le risque consécutif de dégradation pouvant aller jusqu’à la fermeture de la moitié des lignes. L’audit d’octobre 2012 constatait aujourd’hui les importants efforts réalisés par Réseau Ferré de France.

===> Ces efforts ont-ils vraiment été suffisants ?

Août 2013. Un mois après le déraillement, la gare de Brétigny conserve les stigmates de l’accident. Les wagons accidentés reposent à quelques mètres. Bâchés, ils attendent d’être évacués. Les usagers brétignolais du RER-C ont changé leurs habitudes, hésitant à attendre leur train sur les quais. Le maire, Bernard DECAUX, songe à apposer une plaque en mémoire des victimes à la rentrée. (Source : Le Parisien-Essonne du 12 août 2013, Laurent Degradi et Florian Loisy, « Un mois après le drame, Brétigny n’a rien oublié », p. II)

31 Août 2013. À la suite de l’accident, le trafic SNCF du RER-C a été encore plus lourdement perturbé qu’il ne l’est habituellement. Aussi, la SNCF a accordé une mesure commerciale exceptionnelle aux clients du RER-C. La mesure concerne tous les Saviniens titulaires d’un abonnement Navigo et le dossier peut-être retiré à la gare de Savigny-sur-Orge.

©  Jean-Marie CORBIN, 12 août 2013.

DOCUMENTS

  1. Info trafic RER-C HS n°1 juin 2013
  2. audit 2012 RFF_l_audit_epfl_remis_au_ministre
  3. mesures commerciales 2 imposition

 

Une réflexion au sujet de « Le déraillement de Brétigny-sur-Orge »

  1. Ping : Un an après l’accident de Brétigny-sur-Orge | Portes de l'Essonne Environnement

Les commentaires sont fermés.